Tout savoir sur la Cataracte

Lorsque vous lisez ou regardez la télévision, avez-vous remarqué un brouillard devant vos yeux qui ne vous permet pas d’avoir une vision claire et nette ? Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas grave, il peut s’agir d’une affection très courante appelée cataracte. Voyons en détail de quoi il s’agit et quels examens doivent être effectués pour obtenir un diagnostic.

Cataracte : causes et symptômes

La cataracte est une maladie qui entraîne un brouillage progressif de la vision, réduisant la qualité des images perçues tant la nuit que le jour. La cataracte se produit lorsque le cristallin de l’œil perd de sa transparence, ne permettant plus la mise au point des objets proches.

La principale cause de la cataracte est le vieillissement ; en effet, on estime que 90 % des personnes âgées de plus de 75 ans souffrent de cette affection. La perte de transparence du cristallin, dans certains cas, peut également survenir à l’âge adulte et est appelée cataracte juvénile. Les causes peuvent être génétiques, résulter d’un traumatisme ou être liées à d’autres maladies oculaires.

Les principaux symptômes de la cataracte peuvent être :

  • brouillage progressif de la vision
  • vision perturbée en présence de lumière ;
  • une vision double des objets ou la présence de halos autour des lumières.

Dans certains cas, cependant, une amélioration de la vision peut être constatée, bien qu’elle ne dure que peu de temps, puis on observe une détérioration progressive de la vision. La cataracte peut affecter un seul œil ou les deux. Dans tous les cas, une intervention chirurgicale est nécessaire pour améliorer la qualité de la vision.

Comment diagnostiquer les cataractes ?

Si vous avez remarqué un brouillage progressif de la vision et que vous ne pouvez pas voir clairement et nettement, vous devez prendre rendez-vous pour un examen des yeux. Pour vérifier la présence de cataractes, le spécialiste effectuera plusieurs examens diagnostiques (qui comprennent en premier lieu un examen complet de l’œil) afin de déterminer le degré d’opacité du cristallin.

Les examens les plus courants pour diagnostiquer les cataractes sont l’analyse biomicroscopique à la lampe à fente et l’examen complet de la réfraction et de l’acuité visuelle. Après ces tests, d’autres examens tels que l’échographie bulbaire, l’écho biométrique et la tomographie cornéenne peuvent être pratiqués si l’ophtalmologiste les juge nécessaires pour un bilan complet en prévision d’une intervention chirurgicale visant à éliminer la cataracte.

Comment traiter la cataracte ?

Pour guérir la cataracte, il n’existe pas de collyre, de médicament ou de lunettes permettant de l’éliminer, mais il est nécessaire de subir une intervention chirurgicale. Pour prévenir l’apparition de la cataracte, des études scientifiques ont montré qu’une alimentation riche en fruits et légumes, l’abstention du tabac et le port de lunettes de soleil peuvent prévenir ou du moins ralentir l’apparition de la cataracte.

Pour traiter la cataracte, l’ophtalmologue pratique une intervention chirurgicale appelée phacoémulsification, sous anesthésie locale, qui consiste à retirer le cristallin opaque et à insérer une lentille synthétique en matière plastique.

L’opération d’ablation de la cataracte se déroule en hôpital de jour et dure environ 15 à 30 minutes, sans douleur pour le patient. Après l’intervention, le patient peut éprouver des difficultés visuelles, une photophobie, des maux de tête et des larmoiements, symptômes qui s’atténuent progressivement au fil des jours. Pendant la première semaine après l’opération, il est nécessaire de s’abstenir de conduire des véhicules et de porter des lunettes de soleil en présence de sources lumineuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.