Érythème solaire (allergie au soleil) : comment le traiter ?

L’érythème solaire est une inflammation du système tégumentaire causée par une exposition prolongée aux rayons du soleil. En fonction de sa gravité, elle peut prendre l’aspect d’un coup de soleil limité ou d’une brûlure au premier degré.

Qu’est-ce qu’un coup de soleil ?

Quelques heures après l’exposition aux rayons UV, la peau commence à rougir, devient chaude et souvent gonflée, surtout sur le visage, et a également tendance à se dessécher, montrant une sensibilité tactile extrême. La répétition de cet état est considérée comme un facteur prédisposant à l’apparition de taches cutanées, qui peuvent être un précurseur de certaines formes de cancer de la peau.

L’exposition excessive au soleil est également la principale cause du vieillissement de la peau, avec la formation de rides d’expression. Lorsque la peau n’est pas protégée par l’utilisation de crèmes avec des filtres solaires adéquats, les rayons ultraviolets provoquent la libération d’histamine et de cytokines qui, en déclenchant des phénomènes de vasodilatation périphérique, provoquent une inflammation de la peau (inflammation cutanée).

L’érythème solaire se manifeste avec plus d’intensité lorsque l’épiderme n’est pas encore bronzé car la mélanine (pigment protecteur qui est libéré en présence des rayons du soleil) est peu concentrée. Un facteur important de prédisposition à ce trouble est la couleur de la peau, des yeux et des cheveux (phototype), car les personnes de couleur olive et foncée sont moins susceptibles de le développer.

Comment traiter les coups de soleil ?

Après une phase initiale de rougissement, la peau érythémateuse peut développer des cloques de différentes tailles, remplies de liquide séreux, qui ont tendance à se rompre ; elle présente également une sécheresse accrue due à une déshydratation importante.

Lorsque l’érythème est étendu, des symptômes systémiques peuvent apparaître, notamment des épisodes fébriles, des vertiges, une faiblesse musculaire, des maux de tête et des frissons généralisés. Dans la plupart des cas, le trouble tend à disparaître spontanément en quelques jours, après l’application de produits topiques tels que des crèmes ou des pommades apaisantes et hydratantes. Les compresses d’eau froide, répétées plusieurs fois par jour, sont également conseillées.

En cas de présence de vésicules, il est nécessaire de recourir à des produits contenant des antibiotiques, en commençant par ceux à formulation locale, puis en passant aux médicaments à usage systémique, dont le plus utilisé est l’érythromycine.

Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) ou la cortisone ne doivent être pris que sous surveillance médicale, car ils peuvent avoir des effets secondaires assez considérables.

Remèdes contre les érythèmes solaires

Pour obtenir un certain soulagement en cas de coup de soleil, quelques précautions peuvent être prises :

  • Maintenez le corps constamment hydraté en buvant au moins deux litres d’eau par jour.
  • Appliquez des produits phytothérapeutiques topiques tels que des pommades à base d’aloe vera, d’hamamélis ou de camomille.
  • Enveloppez les zones rougies avec une poche de glace enveloppée dans un tissu en coton.
  • Augmentez le régime alimentaire avec des suppléments de vitamine E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.